Sud-Kivu : une ONG dénonce et condamne la mort d’un détenu à la prison centrale de Bukavu

L’organisation Partenariat pour la Protection Intégrée (PPI) déplore et condamne ce jeudi 11 janvier, la mort d’un prisonnier à la prison centrale de Bukavu (Sud-Kivu).

Ce décès est consécutif au manque des soins médicaux, fustige dans un communiqué, cette organisation oeuvrant pour la promotion de la paix et la protection des droits humains.

« D’après les informations parvenues à PPI, ce détenu était malade et ses proches étaient en train de négocier sa liberté provisoire afin d’aller le faire soigner mais malheureusement, il est mort avant qu’ils ne réalisent les frais leurs exigés. En outre, PPI apprend que ce cas de décès pourrait être la troisième à la Prison Centrale de Bukavu depuis le début de cette année 2024, une maison qui compte à ce jour une population carcérale de 2191 prisonniers dont 180 en observation mais avec une prise en charge médicale peu rassurante », explique Jonathan Magoma, Directeur de Programmes de PPI.

L’autre détenu est mort en date du 7 janvier 2024, à la prison de Kamituga, dans la même province, ajoute notre source.

Jonathan Magoma en appelle une fois de plus l’intervention du gouvernement congolais pour améliorer les conditions carcérales, en mettant un accent sur la construction des nouvelles prisons et/ou la réhabilitation de celles qui peuvent encore l’être.

Jackson Maliyabwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *