Sud-Kivu : tenue d’une Journée d’exposition des témoignages publics sur les violences homophobes et crimes de haine anti-LGBTI

Il vient de se tenir ce jeudi 12 mai 2022 à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu, Journée d’exposition des témoignages publics sur les violences homophobes et crimes de haine anti-LGBTI.

Cette activité avait comme objectif de sensibiliser, toucher voir choquer le public et faire connaitre la pluralité des expériences et histoires individuelles et collectives tant sur le plan de forme que des contenus sur les violences et crimes de haine à l’encontre des personnes LGBTI.

Organisée par Rainbow Sunrise Mapambazuko (RSM), cette activité a été un espace pour permettre aux partenaires de prendre place dans l’espace public afin de favoriser le pouvoir public d’agir pour la participation citoyenne et l’inclusion sociale des personnes LGBTI en créant des discours éthiques, esthétique, historiques et politiques sur les enjeux, les défis et les retombées du témoignage public sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre.

Le message de cette activité sous forme de maitre-mot et thèmes était,  « À travers la force du témoignage, nos expériences, nos expertises, nos différences, nos voix changent le monde.»

Occasion pour les organisateurs, de montrer au grand public comment les personnes LGBTI sont stigmatisées, notamment avec des répressions policières, la chasse à l’homme organisée dans les différents quartiers de Bukavu pour refuser la circulation et même la vie aux personnes LGBTI, les arrestations arbitraires, l’incitation au soulèvement populaire par les groupes d’oppresseurs religieux et les autorités de base pour le déguerpissement forcé des personnes LGBTI dans des maisons qu’elles occupent.

Tours à tours, ils ont recueilli les réactions des invités qui se sont exprimés au regard de l’homophobie écrasante.  Pour les organisations de la société civile, ces traitements cruels, inhumains et dégradants dont sont victimes les LGBTI, sont inacceptables.

« A l’instar des autres citoyens Congolais, l’Etat doit garantir aux personnes LGBTI la protection et la jouissance de leurs droits humains » a insisté un acteur de la Société Civile.

Un commandant de la Police Urbaine s’est dit profondément touché et choqué par les témoignages des LGBTI.  Tout en promettant l’engagement de la Police pour décourager cette barbarie, il a avoué que ces témoignages sont utiles pour permettre de prévenir les actes de violence et crimes de haine et enquêter efficacement sur ces actes et les punir.

Les organisations de défense des droits humains quant à elles, recommandent à RSM plus d’éthique, de respect de la dignité et du bien-être des personnes témoins.  Par éthique, elles ont évoqué une transparence dans les pratiques et les intentions.

De sa part, RSM, principale organisateur de cette activité a rassuré que le respect de la dignité des LGBTI demeure son chef de bataille.

« Sans nier les processus de victimisation à l’égard des personnes témoins, cette exposition se distancie des messages et représentations victimisantes. En ce sens, témoigner  pour agir présente des réalités à la fois complexes et plurielles de violence et crimes motivés par la haine porté contre l’orientation sexuelle et l’identité de genre.   Pour le bien-être des personnes témoins, le respect du processus de dévoilement de soi de chaque personne est une de nos préoccupations principales. En ce sens, nous reconnaissons que tous les LGBTI ne désirent pas avoir la même visibilité publique et nous engageons à respecter les limitations que cela peut engendrer dans le type d’implication de chaque personne témoin dans l’activité. De plus, tout au long du processus, il nous faut offrir soutien  et accompagnement aux personnes témoins dont l’identité ou l’orientation sexuelle ou de genre sont dévoilées publiquement afin de minimiser les risques associés au témoignage public » a rassuré l’organisation.

L’une des visées de l’exposition des témoignages publics en termes de justice était de rendre visibles et audibles les revendications des personnes LGBTI pour la protection, la liberté et l’égalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.