RDC : selon les conclusions du procureur général près la Cour de cassation, Chérubin Okende se serait suicidé

Le procureur général près la Cour de cassation, Firmin Mvonde, a annoncé lors d’une conférence de presse à Kinshasa ce jeudi 29 février que Cherubin Okende se serait suicidé.

Cette déclaration intervient dans le cadre de l’affaire entourant la mort de l’ancien ministre des Transports et voies de communication, assassiné dans des circonstances floues le 13 juillet 2023 à Kinshasa.Cependant, la famille Okende, comprenant son épouse, ses parents, ses frères et sœurs, avait annoncé sa décision d’enterrer son corps sans attendre les conclusions du rapport d’autopsie du parquet près le tribunal de Grande instance de Kinshasa/Gombe.

Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion avec le procureur général près le tribunal de grande instance de Gombe le 1er février.

Selon l’avocat de la famille, Maître Laurent Onyemba, la veuve et les orphelins expriment leur déception face à la lenteur de la justice congolaise dans cette affaire qui reste sans conclusion publique après six mois d’enquête.

« La veuve, ses enfants, ses frères et sœurs sont perplexes face à l’absence de progrès dans l’affaire du décès de Monsieur Okende. Malgré l’envoi de sept courriers aux autorités du parquet, aucune réponse n’a été reçue jusqu’à présent. Bien que le procureur ait informé la famille que le corps était disponible, celle-ci estime qu’il est inacceptable de remettre le corps sans avoir accès au rapport d’autopsie. Néanmoins, fatiguée de prolonger le deuil, la famille a décidé d’enterrer Monsieur Chérubin Okende sans plus attendre », avait déclaré Maître Laurent Onyemba à l’issue de la réunion avec le procureur, en présence de la famille.

La famille Okende, qui a engagé un avocat belge pour poursuivre l’affaire à l’international, se dit également prête à s’adresser aux institutions internationales pour obtenir justice dans cette affaire. Le député et opposant Cherubin Okende a été retrouvé mort le 13 juillet 2023 à Kinshasa, et malgré l’implication d’experts étrangers dans l’enquête, aucune conclusion n’a encore été rendue publique par les autorités congolaises.

Avec Actualité.cd

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *