Nord-Kivu : plusieurs villages de Masisi et Rutshuru affectés par l’insécurité

La situation sécuritaire demeure volatile dans certains villages de la chefferie de Bwito à Rutshuru et dans la chefferie de Bashali à Masisi, dans la province du Nord-Kivu.

Par exemple, dans le village de Bindja, proche de Kashuga, des altercations entre les résistants Wazalendo et les rebelles du M23-RDF sont signalées depuis deux jours dans cette partie de la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru.

Nos sources sur place sous couvert d’anonymat indiquent que les rebelles ont lancé des attaques contre les positions des Wazalendo basés dans cette zone quelques jours après la prise de l’agglomération de Kashuga, entraînant ainsi le déplacement de la population locale vers Kashuga.

Une situation similaire est rapportée à Misinga, dans la chefferie de Bashali, cette fois-ci à Masisi, où une grande partie de la population passe souvent la nuit dans la forêt, craignant une éventuelle attaque des jeunes combattants « Wazalendo » contre les terroristes du M23-RDF présents dans la région depuis près d’une semaine.

Depuis quelques jours, des informations faisant état d’une attaque contre les positions des rebelles dans la zone circulent comme des rumeurs parmi la population locale, et en l’absence de confirmation, ces citoyens n’osent pas encore passer la nuit dans leurs habitations respectives. Ce qui représente un défi majeur pour ces populations, certaines souffrant dans leur lieu de refuge.

Malgré cette peur aux heures vespérales, d’autres activités se poursuivent normalement dans ce village contrôlé par les rebelles du M23-RDF dans le groupement Bashali Mokoto, à proximité de Kalembe et non loin du centre de Kalembe.

Il convient de rappeler que depuis l’avancée des terroristes du M23 dans cette localité nouvellement contrôlée par ces derniers, seuls deux villages restent sous leur contrôle après leur retrait du centre de Kalembe et du chef-lieu de la dite localité, en territoire de Masisi.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *