Nord-Kivu : deux motos braquées par des présumés rebelles du M23-RDF près de Petit Masisi

Deux motos en provenance de Kitshanga ont été braquées dans la journée de ce jeudi 29 février, par des hommes armés assimilés aux terroristes du M23-RDF sur la route Kitshanga-Goma, près de Petit Masisi, dans la chefferie de Bashali, territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

Aux environs de 13 heures, les motards et leurs passagers sont devenus les victimes d’un pillage systématique après avoir été agressés par ces assaillants, avant que ces derniers ne prennent la fuite vers une destination inconnue dans la brousse.

Selon l’une des victimes, les bandits armés ont mené leur opération sans crainte, agissant comme s’ils étaient responsables de la sécurité sur cette route.

Après cette attaque, les conducteurs et les passagers ont été contraints de faire demi-tour, car les criminels avaient bloqué la route quelque part dans le groupement de Kamuhoronza, selon les dires de la victime.

De nombreux biens de valeur ont été emportés lors de ce vol, notamment des téléphones portables, des portefeuilles et même des vêtements en bon état appartenant aux voyageurs.

« Nous avons été victimes d’un pillage, et nous pensons qu’il s’agissait des membres du M23 car c’était à quelques mètres d’un chemin menant à l’une de leurs positions. Ils étaient bien armés, même s’ils ne portaient pas de casques. Après l’attaque, ils nous ont conseillé de ne pas poursuivre notre route vers Sake, mais de rebrousser chemin vers Kitshanga. Nous sommes toujours ici à Kitshanga », a confirmé une victime sous couvert d’anonymat.

Il est à noter que cet incident survient le même jour que le bombardement des blindés de la SADEC par ces mêmes terroristes au cœur de la cité de Sake, dans le groupement de Kamuronza, chefferie des Bahunde à Masisi.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *