Nord-Kivu : des armes en repos la journée du 11 mars sur les lignes de front à Masisi

Un calme relatif est signalé ce lundi 11 mars, sur plusieurs lignes de front dans le groupement Bashali Mokoto, chefferie de Bashali, en territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

Selon nos différentes sources depuis Kashuga et ses environs, où se sont déroulés des violents affrontements entre les rebelles du M23 et les forces armées de la République Démocratique du Congo FARDC-Wazalendo depuis jeudi dernier, ces villages recouvrent un silence, malgré une certaine timidité due à la présence des terroristes dans ces zones.

D’après ces sources, les positions présentes dans ces entités sont estimées à 30% de ce qui s’est déplacé vers d’autres villages mieux sécurisés.

Outre le pillage et la destruction des maisons lors de ces hostilités, un cauchemar pour ces populations est la présence des terroristes du M23-RDF qui circulent en motivant la population et en les incitant à appeler les autres à revenir à leurs domiciles.

Dans ces villages, quelques activités socio-économiques reprennent timidement et la circulation des engins roulants est toujours présente.

Rappelons que tous les villages et agglomérations ont été touchés par ces affres de guerre depuis jeudi, vendredi et samedi derniers dans cette partie de la province.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *