Nord-Kivu/célébration de la journée mondiale des Abeilles : les jeunes appelés à s’engager dans l’apiculture


Les jeunes du Nord- Kivu, dans l’est de la République démocratique  du Congo, ont été appelés lundi, à s’engager davantage dans le secteur de l’apiculture, au cours  de la célébration à Goma,  de la journée mondiale de l’abeille.

«Le thème de cette année : «Jeunes volons au secours de l’abeille pour la résilience climatique dans le contexte de guerre», montre bien l’importance d’encourager la jeunesse d’aujourd’hui à s’engager dans le secteur de l’apiculture et à prendre part aux efforts de préservation de la survie des abeilles, considérées comme les gardiennes de notre environnement», a déclaré Eric Kitsa  Kalobera, conseiller principal et représentant le gouverneur militaire.

«J’appelle tous les jeunes, l’avenir de demain, à se saisir de cette denrée essentielle en vue de jouer un rôle crucial dans la lutte contre les problèmes auxquels font face les abeilles, qui sont très indispensables à la santé et pour la sécurité alimentaire et garantissant la biodiversité», a-t-il ajouté.

Les abeilles, a-t-il dit, comme les autres pollinisateurs, jouent un rôle fondamental pour la survie des écosystèmes puisque 99% des plantes sauvages à fleurs du monde, 75% des cultures vivrières et 35% des terres agricoles à l’échelle de la planète dépendent d’eux.

«Les abeilles, non seulement elles contribuent à la sécurité alimentaire, mais elles constituent également les leviers essentiels pour la conservation de la biodiversité», a-t-il insisté.

Pour Mme Déborah Nzarubara, directrice générale de Green comminutymind (GRECOM), et organisatrice de cette cérémonie, « cette journée, qui est  un cadre de renforcement des mesures pouvant contribuer à la résolution des dégradations des écosystèmes, est une occasion d’attirer l’attention de tous sur le rôle que joue les abeilles, les menaces auxquelles elles sont confrontées, leur importance au développement durable. Elle est, surtout, une occasion de mettre en exergue la sensibilisation des jeunes au rôle des abeilles, les inciter à s’investir à des projets pédagogiques et aux initiatives de sensibilisation visant la naissance d’une nouvelle génération des défenseurs de l’environnement avec un impact positif sur le monde ».

Nous dépendons tous de la survie des abeilles


Les abeilles et les autres pollinisateurs, tels que les papillons, les chauves-souris et les colibris, sont de plus en plus menacés par les activités humaines.

La pollinisation est cependant un processus fondamental pour la survie des écosystèmes car de lui dépendent la reproduction de près de 90 % des plantes sauvages à fleurs du monde, ainsi que 75 % des cultures vivirères et 35 % des terres agricoles à l’échelle de la planète. Non seulement les pollinisateurs contribuent directement à la sécurité alimentaire, mais ils constituent aussi des leviers essentiels pour la conservation de la biodiversité.

Pour attirer l’attention de tous sur le rôle clé que jouent les pollinisateurs, sur les menaces auxquelles ils sont confrontés et sur leur importante contribution au développement durable, les Nations Unies ont décidé de désigner le 20 mai Journée mondiale des abeilles.

Cette journée veut aussi encourager un renforcement des mesures de protection des abeilles et des autres pollinisateurs, qui peuvent contribuer de manière significative à la résolution des problèmes liés à l’approvisionnement alimentaire mondial, notamment dans les pays en développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *