Masisi : un mort et un blessé par explosion d’une bombe larguée par les terroristes du M23-RDF ce 25 février à Sake

Une femme morte et son enfant grièvement blessé, bilan encore provisoire d’une bombe explosée la nuit du dimanche au lundi 26 février, au quartier Mahyutsa 2 dans la cité de Sake, groupement Kamuronza en territoire de Masisi dans la province du Nord-Kivu.

Selon nos premières informations, il s’agit de Madame Sifa Kapiri et son enfant qui ont étaient touchés par les éclats de cet engin explosif, causant la mort à cette citoyenne, avant que son enfant soit conduit dans une formation médicale de Goma pour le soins appropriés.

Ces sources ajoutent que cette bombé serait venue dans l’une de colline surplombant Sake, où sont situés ces terroristes qui s’attaquent aux populations par un jeux des bombardements aveuglette aux environs de 21h.

Une question qui reste sans réponse au sein de la population et observateurs est de savoir pourquoi seul le quartier Mahyutsa2 est visé par ces hors la loi?

Depuis le manace de M23-RDF sur l’avancé vers la cité stratégique de Sake, aucun quartier qui enregistre les cas de bombardement de l’ennemi comme cet autre précité ci-haut, faisant un nombre très élevé des partes en vies humaines dans le groupement Kamuronza chefferie des Bahunde.

Ce unième cas s’ajoute à celui du jeudi 22 février, qui avait coûté la vie à trois personnes dont une femme et ses deux enfants au côté des blessés.

Signalons qu’il est toujours demandé à la population de Sake de ne pas se donner à la mort causé par des tiers en bombes de ces ennemi qui necessent à déstabiliser cette cité surtout le plan, mais de rester stable dans les zones où elles se sont réfugiés en attendant l’autorisation des l’autorité compétente sur le retour à Sake.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *