Nord-Kivu : reprise des activités de transport sur la route Kitshanga-Goma

Après une suspension de près de deux semaines due aux récents affrontements entre les terroristes du M23-RDF et les Forces Armés de la République Démocratique du Congo (FARDC) ainsi que les Wazalendo, la circulation a repris sur la route Kitshanga-Goma depuis ce dimanche 18 février. Ces combats se sont déroulés à Kingi, Kimoka, Makombo et d’autres villages proches de Sake, dans le groupement Kamuronza, territoire de Masisi, au Nord-Kivu.

Après plusieurs jours d’immobilisation des véhicules à Kitshanga, ces derniers se sont alignés près de la mosquée dans cette cité sous contrôle rebelle, attendant l’autorisation des autorités locales pour reprendre leur trajet vers Goma via la cité de Sake. Cette réouverture de la route est un soulagement pour de nombreux passagers et commerçants dont les marchandises étaient bloquées à Kitshanga faute de passage, certaines provenant de Butembo, Kashuga, Kalembe et Pinga.

Cependant, les usagers restent préoccupés par leur sécurité sur ce tronçon routier devenu un champ de bataille entre les factions en conflit, d’autant plus que l’insécurité persiste à quelques kilomètres seulement de la cité de Sake, où les agresseurs ont tenté des attaques sans succès.

Il est à rappeler que depuis la fermeture de cette voie terrestre, la seule alternative pour l’évacuation et le transport de la population de Kitshanga vers Goma était la route de Rutshuru, passant par Tongo, Kalengera, jusqu’à Kibumba, exposant ainsi les voyageurs à divers dangers sécuritaires.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *