Masisi : pillage systématique des biens de la population par les terroristes du M23-RDF à Kalembe

Plusieurs maisons d’habitation dans l’agglomération de Kalembe, chef-lieu de la localité portant le même nom, ont été vandalisées durant la nuit du vendredi au samedi 9 mars 2024 par les rebelles du M23, adoptant ainsi leur mode opératoire récent dans tous les villages sous leur contrôle.

Selon un habitant local souhaitant rester anonyme, ces rebelles ont spécifiquement visé des boutiques, kiosques, magasins, maisons de vente d’unités, pharmacies, et même des logements.

Il ajoute que les rebelles ont également visité le centre de santé de Kalembe, où ils ont rencontré du personnel soignant et quelques patients.

Alors que la majorité de la population s’est retirée depuis la journée, ces rebelles ont traversé le pont divisant la partie Masisi de Rutshuru et Walikale en direction de Kalonge. Jusqu’au petit matin de ce samedi 9 mars, les rebelles sont visibles dans la zone, et de nombreuses portes ont été fracturées dans cette agglomération qui présente une atmosphère timide.

Il est à noter que des milliers de personnes de Kalembe, Kashuga, Ihula et Ibuga, des villages situés sur une même trajectoire, certains relevant de Rutshuru et Masisi, ont fui vers Malemo et d’autres même vers Pinga, craignant pour leur sécurité.

Rappelons que l’agglomération de Kalembe a été sous le contrôle de ces rebelles après de violents combats les opposant aux forces armées de la République Démocratique du Congo, les FARDC-Wazalendo, toute la journée du vendredi dernier dans les villages de Kashuga et Ibuga, à environ 4 km de Mweso centre, en chefferie de Bashali, territoire de Masisi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *