Masisi : des nouvelles bombes ciblent le quartier Mahyutsa à Sake ce 22 février

Le quartier Mahyutsa l’un des quartiers que comprend la cité de Sake vient d’enregistrer cette nuit quelques coups des bombes nouvellement lancées à l’aveuglette par les terroristes du M23-RDF, lors des accrochages avec les jeunes Wazalendo en synergie avec les forces loyalistes dans les heures tardives de ce jeudi 22 février, dans cette partie du groupement Kamuronza chefferie des Bahunde en territoire de Masisi au Nord-Kivu.

Selon nos premières sources locales, ces affrontements sont situés sur plusieurs lignes de front non loin de la cité, comme à kamve, Madimba mais aussi à Rutobogo où des armes lourdes et légères se font attendre, créant une psychose à certaines personnes qui étaient déjà de retour.

Ces mêmes sources précisent que, il est difficile de savoir parmi ces deux parties en conflit, qui aurait été le premier à attaquer l’autre car, seulement ces derniers ont été surpris par des retentissement des coups de balles avant d’apercevoir les flammes des bombes larguées en pleine cité.

Confirmant cette, nouvelle au moins trois bombes sont tombées au quartier Mahyutsa, où l’on signale quelques blessés, du côté population, malgré que le bilan reste encore obscure.

Cette situation montre au clair que ce n’est plus encore le temps à la population de Sake de regagner cette cité car la zone est encore rouge, seul les militaires et services spécialisés sont permis de rester dans cette partie de Masisi, pas seulement pour s’attaquer aux terroristes, mais aussi pour épargner la population aux dangers de guerre.

Rappelons que depuis le menace de la cité de Sake par les rebelles du M23-RDF, Mahyutsa est devenu le cible de plusieurs bombes larguées par ces agresseurs causant d’énormes dégâts humains et matériels dans cette partie de Kamuronza.

La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *