Kalehe : perceptions illicites sur les différents beachs à Buzi

Il s’observe des perceptions illicites sur les beachs de Buzi en territoire de Kalehe (Sud-Kivu), ces derniers jours. Selon les témoignages recueillis ce jeudi 22 février par radio TOP BUZI FM, à ces postes stratégiques ou de contrôle, les passagers seraient continuellement tracassés.

Ces derniers sont sommés de payer une somme exorbitante auprès des agents de service de securité sans leur donner les documents justificatifs.

Contacté, le secrétaire administratif du groupement de Buzi, Kanku Sindani Jean Paul, affirme avoir reçu les plaintes de la part des victimes et demande à ses administrés de ne plus accepter donner l’argent à ceux là qui cherchent à ternir l’image de l’armée.

Néanmoins, cette autorité locale précise que les services habiletés à percevoir les taxes sont ceux de la chefferie, du trésorier public et de la province.

« Dans tous les beachs, la population se plaint comme quoi il y a la perception illicites par les services de sécurité. Alors nous disons que personne ne paye plus autre taxe à quelq’un d’autre ou de service de sécurité, parce qu’il y a aucun service de sécurité qui est habilité à percevoir les taxes. La population doit savoir que les services habiletés pour ça, se sont les services de la chefferie, du trésor public et de la province. Et donc, à part ces services que personne ne paye aucun rond à d’autres services de sécurité », a martelé Kanku Sindani Jean Paul.

Il vous souviendra que le trafic sur la route nationale 2 (RN2) Minova-Goma est coupé à partir du centre de Shasha (Nord-Kivu) depuis plus de deux semaines, à la suite des combats entre les rebelles du M23 et les FARDC ainsi que les milices locales. Il n’y a plus de trafic entre Goma-Sake-Minova depuis la prise de Shasha, village situé à 9 km de la cité de Sake dans le groupement Mupfuni Shanga par les rebelles du M23-RDF.

En conséquence, la cité de Sake et la ville de Goma sont privées de tout approvisionnement en produits vivriers en provenance de Minova et Bweremana. Seulement une petite quantité passe sur le lac Kivu via Kitembo et Nzulo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *