Kalehe : malgré la situation sécuritaire, les écoles de Minova sommées de fonctionner (communiqué)

La Sous-Division Principale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique Kalehe I appelle à la reprise effective des cours dans toutes les écoles de Minova en groupement de Buzi, malgré la situation inquiétante qui s’observe dans cette entité, ces derniers jours.

Dans un communiqué rendu public ce samedi 24 février et dont une copie est parvenue à la rédaction de TOP BUZI FM, Maheshe Nteranyi Pascal chef de la sous-division de l’EPST Kalehe I a d’abord commencé à présenter ses très sincères compassions à toute la population de Buzi et des villages voisins du Nord Kivu victimes des atrocités de la guerre du M23-RDF qui a occasionné le déplacement massif de la population et qui occupe jusqu’aujourd’hui les salles de classes de plus d’un mois bientôt, avant les chefs d’établissements de prendre des dispositions pour reprendre le chemin d’école en vue de sauver l’année en cours.

« Etant donné que cette situation sécuritaire reste une préoccupation des autorités politico-administratives de notre pays qui cherchent à tout moment et à n’importe quel prix y apporter une solution durable, considérant que le délai de la réponse à cette insécurité n’est connu, étant donné que certaines écoles de la cité de MINOVA étudient et d’autres non plus, le Chef de la Sous-Division Provinciale de l’EPST Kalehe 1 invite les autres chefs d’établissements de prendre des dispositions pour reprendre le chemin de l’école en vue de sauver l’année scolaire en cours. Il est pour cela demandé aux enseignants et élèves d’être disponibles à l’école ce lundi 26 février 2024 pour la reprise des activités scolaires tout en restant vigilants par rapport à la situation sécuritaire du milieu. Les parents doivent préparer leurs enfants pour cette rentrée scolaire et veiller à leur sécurité c’est-à-dire leur aller et retour de l’école », lit-on dans ce communiqué.

Les Inspecteurs itinérants, chacun dans sa zone Inspectorale et agents de la Sous- Division sont chargés de passer ce lundi dans les écoles pour s’assurer de la reprise effective des cours et remonter l’information à la hiérarchie scolaire, poursuit ce même document.Par ailleurs, les partenaires humanitaires et éducatifs sont invités à apporter leur assistance aux écoles en cas de besoin pour que les enseignements se déroulent dans le climat plus ou moins acceptable, conclut le même document.

Jackson Maliyabwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *