Guerre du M23 : la société civile exige l’installation de Jean Pierre Bemba et l’état-major au Nord-Kivu

Suite à la situation sécuritaire qui prévaut dans la partie Est de la RDC et suite l’avancée des rebelles vers la ville de Goma, la société civile appelle le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à dépêcher au Nord-Kivu le plus vite possible, le vice-premier ministre, ministre de la défense nationale Jean-Pierre Bemba et le chef d’état-major général des FARDC, le Général d’armée Christian Tshiwewe. C’était dans un communiqué de presse rendu public ce lundi 11 mars 2024

Cette structure citoyenne indique que les deux personnalités dites ci-haut pourront quitter le Nord-Kivu jusqu’à la libération totale de toutes les localités sous le dictat de l’ennemi mais aussi réorganiser le commandement des opérations militaires et les troupes pour la reconquête des entités sous l’emprise du M23/RDF.

Le contenu de ce document fait savoir que la présence de Bemba et Songesha dans cette partie de la RDC permettra aux services de renseignement de continuer avec la recherche des collaborateurs directs et indirects des rebelles M23 appuyés par le Rwanda.

« Mobiliser les services de renseignement à identifier tous les officiers et agents des institutions de la République complices du M23/RDF et les déférer devant la justice pour des sanctions pédagogiques. Interdire l’observance de tout cessez-le-feu et tout repli stratégique aux FARDC » précise un communiqué de presse publié ce lundi 11 mars à Goma.

Rappelons qu’après Rwindi, les rebelles du M23 seraient arrivés ce lundi dans la localité de Vitshumbi, une localité aussi stratégique en province du Nord-Kivu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *