Célébration de la journée internationale du travail : « les jeunes devraient être occupés pendant cette période où insécurité se vit à l’Est », PCIP-RDC

Nguo Bandu Sylvain, président du plateforme des congolais incorruptibles pour la paix en RDC

À l’occasion de la journée internationale du travail célébrée le 1er mai de chaque année, la plateforme des congolais incorruptibles pour la paix en République Démocratique du Congo (PCIP) dresse un tableau sombre du secteur d’encadrement de la jeunesse dans cette région caractérisée par la geure et les conditions difficiles d’accéder au travail pour plusieurs jeunes.

Cette structure s’inquiète que si la jeunesse n’est pas bien encadrée, des cas d’insécurité seront toujours rapportés car la jeunesse figure parmi des sources sécuritaires.

« Nous sommes très heureux, très contents de célébrer cette journée du travail aujourd’hui. Néanmoins nous voulons dire que pendant cette période où l’insécurité bat record dans cette partie de l’Est, la jeunesse devrait être bien encadrée. C’est pourquoi nous remercions le président de la République Félix Tshisekedi qui se soucie de cette jeunesse, soucieuse de la résilience. C’est pour dire que la jeunesse est aussi une source sécuritaire, au cas où elle n’est pas encadrée, l’insécurité sera toujours rapportée suite à la non encadrement », a lancé Ngo Bandu Sylvain président de cette plateforme.

Pour lui, les autorités politico-administratives devraient avoir l’amour envers la jeunesse congolaise et songer comment les outillés surtout en ce qui concerne la gestion du pays.

Jackson Maliyabwana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *