Bombardement à Sake : au-moins 7 personnes tuées (premier bilan provisoire)

Au-moins 7 personnes ont trouvé la mort lors du bombardement ce mercredi 7 février, de la cité de Sake dans le groupement Kamuronza en territoire de Masisi (Nord-Kivu), par les rebelles du M23-RDF.

Dans une déclaration rendue public, John Banyene, président de la société civile forces vives du Nord-Kivu condamne cet agissement terroriste qui a plongé nombreuses familles dans le deuil.

« Les rebelles du M23 ont largué une bombe dans la cité de Sake en plein jour. Aujourd’hui le bilan est de 7 morts au côté des plusieurs blessés hospitalisés », a-t-il fustigé.

Notre source a même annoncé que trois bombes sont tombées dans la cité de Sake ce jeudi 8 février, sans causer de dégâts humains et matériels.

Par ailleurs, des mouvements des populations ont été constatés, nombreux d’habitants qui ont fuit les affrontements opposants l’armée congolaise aux rebelles du M23-RDF près de Sake retournaient dans leurs maisons ce jeudi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *